Gagnemoi » News » Le passeport covid permettrait aux personnes non vaccinées de voyager

Le gouvernement a défendu que les certificats numériques de vaccination contre le covid-19, sur lesquels travaille la Commission européenne, “ne seront jamais discriminatoires pour les personnes non vaccinées, qui pourront continuer à voyager conformément aux indications sanitaires”.

C’est ce qu’a souligné la Moncloa dans une déclaration après la réunion sur ces certificats à laquelle ont participé le président du gouvernement, Pedro Sánchez, les vice-présidents Carmen Calvo et Nadia Calviño, la ministre des Affaires étrangères, Arancha González Laya, le ministre de la Justice, Juan Carlos Campol, le ministre des Transports, José Luis Ábalos, le ministre de l’Industrie, Reyes Maroto, et la ministre de la Santé, Carolina Darias.

L’exécutif a souligné que le certificat numérique est un instrument destiné à “faciliter la mobilité”. “Il ne comprendra donc pas seulement les données relatives à la vaccination, mais aussi d’autres éléments de santé tels que les tests PCR ou si la personne a passé le covid-19 et possède des anticorps”, a-t-il précisé. Selon le gouvernement, “cet usage sanitaire est très avancé”. Dans ce contexte, ils espèrent ” être opérationnels avant l’été “.

Le passeport covid permettrait aux personnes non vaccinées de voyager

Pour Mme Moncloa, il est “fondamental” de récupérer “le plus rapidement possible” la mobilité internationale et “de le faire de manière coordonnée et en toute sécurité sanitaire”. “Les certificats de vaccination seront un outil important pour faciliter le retour à une mobilité sûre. L’objectif est clair : récupérer la mobilité et le tourisme le plus rapidement possible sans augmenter le risque pour la santé”, affirment-ils.

Ainsi, ils soulignent que tant au sein de l’Union européenne que de l’OCDE, l’exécutif œuvre pour que les pays approuvent “dès que possible” un cadre pour la création de certificats numériques. “Il est essentiel d’avoir les outils technologiques prêts pour initier la mobilité et replacer l’Europe comme destination pour des voyages sûrs au moment où les données sur l’incidence du virus le permettent”, déclare le gouvernement.
 

Catégories : News